Admissibilité concours commun catégorie C

Dès le début de vos révisions, vous devez impérativement vous intéresser à l’épreuve d’admissibilité du concours commun de catégorie C. En effet, vous passerez cette épreuve écrite le jour de l’épreuve du QCMIl n’y a donc pas de temps à perdre !

1/ L’épreuve d’admissibilité du concours commun de catégorie C

Vous disposez de 3 heures pour effectuer l’épreuve d’admissibilité du concours commun de catégorie C. Avec un coefficient de 2, cette épreuve peut vous permettre d’accéder à l’oral.

À noter que toute note inférieure à 5/20 est éliminatoire.

a) Présentation générale de l’épreuve

qcm dgfip rappel

L’épreuve d’admissibilité consiste en la « résolution de cas pratiques permettant de vérifier l’aptitude du candidat à présenter les éléments d’un dossier et pouvant comporter la réponse à des questions sur ce dossier, la rédaction d’un document, la mise au point d’un tableau de chiffres ».

Le jour J, à l’appui du fonds documentaire que vous obtiendrez, vous répondrez à des questions.  Il s’agira d’une part de questions de compréhension, et d’autre part de questions de mathématiques. 

Enfin, vous rédigerez une mini-rédaction de deux pages à l’aide des documents et en vous servant de vos connaissances personnelles. Le fonds documentaire, d’une vingtaine de pages, se compose généralement d’une dizaine de documents. Les thèmes abordés ont trait à l’économie, les finances, la fonction publique, le service public … 

Il n’existe donc aucun programme de révision pour cette épreuve. Cependant, pour vous familiariser avec les termes employés, lisez des articles de presse ou abonnez-vous à des revues économiques. Regardez également les annales des années précédentes.

b) Le déroulé de la journée

Vous passerez l’épreuve de l’admissibilité du concours commun de catégorie C le même jour que l’épreuve du QCM. 

La convocation que vous allez recevoir pour les épreuves de pré-admissibilité et d’admissibilité précisera : 

– le jour et le lieu de l’épreuve ;

– l’heure à laquelle vous devez vous présenter sur le lieu de l’épreuve ;

– l’horaire de début du QCM ;

– l’heure de début de l’épreuve écrite.

Tout d’abord, vous commencerez par l’épreuve du QCM. 

N’hésitez pas à consulter notre article consacré au décryptage de cette épreuve

En général, cette épreuve de pré-admissibilité débute à 13h00. Vous terminerez donc le QCM à 14h30. 

Ensuite, vous poursuivrez avec l’épreuve d’admissibilité du concours commun de catégorie C

L’épreuve écrite débute en principe vers 15h30 / 15h45. 

Vous aurez donc une pause entre les deux épreuves. Cependant, la pause ne sera pas d’1h30. En effet, entre les deux épreuves, il faut compter le temps de ramassage et de comptage des copies. Il faut aussi prendre en compte le fait que vous allez rentrer dans la salle 10 à 15 minutes avant le début de l’épreuve écrite. Ainsi, votre pause ne sera peut-être que de 30 minutes réellement. Profitez-en pour souffler, faire une pause technique et reprendre des forces pour la seconde partie de la journée. En effet, cette fois-ci vous allez devoir plancher sur le cas pratique qui vous est soumis durant 3 heures. 

2/ Réussir l’admissibilité du concours commun de catégorie C

Comme on l’a vu précédemment, il n’y a pas de programme de révision pour l’épreuve d’admissibilité du concours commun de catégorie C. Par conséquent, pour cette épreuve, il ne faut pas rechercher à acquérir de nouvelles connaissances. En réalité, pour faire la différence, vous devez développer une méthode de travail. Et surtout, vous devez comprendre les attentes du correcteur. 

L’épreuve écrite peut se décomposer en 3 parties.

a) Partie 1 : compréhension / français

La première partie vise à vérifier votre capacité à retrouver et comprendre des éléments du fonds documentaire. La consigne impose le plus souvent une réponse en un certain nombre de lignes. Toutes les réponses se trouvent dans les documents fournis. Cependant, il faudra impérativement réaliser un exercice de reformulation. Il ne faut jamais se contenter de réécrire mot à mot les réponses trouvées dans les documents. De plus, vous devez obligatoirement respecter la consigne. S’il vous est demandé de répondre en 5 lignes, n’écrivez pas un paragraphe de 15 lignes. Vous seriez alors immédiatement pénalisé dans la notation. Selon le cas, et si nécessaire, écrivez plus ou moins gros pour respecter strictement la demande.

Quelques questions types :

– Définition d’un mot et/ou d’une expression présents dans un document

– Présentation d’une notion décrite dans le fonds documentaire

– Réponses courtes à des questions sur des points précis des documents

b) Partie 2 : mathématiques

La seconde partie a pour objet de vérifier votre capacité à mettre en pratique des notions de mathématiques. 

Vous serez amené à réaliser des opérations (addition, soustraction, division, multiplication), et très souvent à calculer des pourcentages. 

Cette fois ci, rassurez-vous, l’utilisation de la calculatrice est autorisée !

Vous allez également devoir lire des tableaux. Mais aussi construire des diagrammes en bâtons, des histogrammes, des histogrammes empilés, des graphiques en courbe ou secteurs (camemberts), etc. 

Attention cependant, le candidat ne doit écrire, et souligner si nécessaire, qu’avec un stylo à encre noire ou bleue uniquement. L’utilisation d’une autre couleur pourrait être considérée comme un signe distinctif par le jury. Dans une telle hypothèse, la note de 0/20 serait alors attribuée. De même, l’utilisation d’un surligneur est interdite. 

Mais comment faire pour la légende des graphiques me direz-vous ? Aucun souci ! Pensez à tracer des lignes horizontales, verticales, en biais. Vous pouvez également utiliser des symboles (étoiles, ronds, points, carrés, etc.) !

réussissez l'épreuve d'admissibilité du concours commun de catégorie c

Et voilà ! Le tour est joué !

c) Partie 3 : rédaction

La troisième partie consiste en la rédaction d’une « dissertation » de deux pages maximum. Encore une fois, vous pourrez vous aider du fonds documentaire pour cette rédaction. Cependant, vous devrez également apporter une part de réflexion personnelle.

Pour cette partie du devoir, structurez si possible votre réponse en deux parties : I et II. Dans la mesure du possible, faites-en sorte que les deux parties soient de taille équivalente. 

Commencez votre rédaction par une introduction. 

Ensuite introduisez vos deux parties par un chapeau introductif. Par exemple, vous pouvez dire : « Dans une première partie, nous étudierons… (I). Dans une deuxième partie, nous verrons … (II). »

A la fin de la première partie, rédigez une phrase de transition entre la première et la deuxième partie. 

Enfin, terminez votre devoir par une conclusion de 3 à 5 lignes. 

Sur la forme, n’oubliez pas de souligner les titres de chacune de vos parties.

Le respect de ce formalisme de base, vous permettra de faire ressortir du lot votre copie. Mais surtout, cela vous permettra de gagner quelques points supplémentaires, notamment de présentation. Par ailleurs, ayez en tête qu’une copie agréable à lire met le correcteur dans de bonnes dispositions. Et donc, l’incitera plus facilement à vous donner une bonne note. Maintenant que vous êtes paré, allez jeter un œil aux annales des années précédentes sur le site du Ministère.

1 réflexion au sujet de « Admissibilité concours commun catégorie C »

Laisser un commentaire

Mon concours DGFIP