La Note De Synthèse Inspecteur Des Finances Publiques : comment rédiger ?

L’épreuve de note de synthèse au concours d’inspecteur des finances publiques (DGFIP) est redoutée pour de nombreux candidats aux concours. Elle nécessite une bonne préparation, une méthodologie rigoureuse et de nombreux entrainements. En ce sens, comment rédiger une note de synthèse pertinente ? Mon concours DGFIP vous propose d’analyser la méthodologie de cette épreuve avec un exemple corrigé d’introduction et de plan.  Bonne lecture !

I/ Méthodologie de la note de synthèse au concours d'inspecteur des finances publiques

A) Comment rédiger une note de synthèse ?

présentation note de synthèse au concours d'inspecteur des finances publiques

La note de synthèse permet d’effectuer une sélection dans de nombreux concours. Nous retrouvons ainsi cette épreuve dans le cadre des concours de la fonctions publique tel que celui d’inspecteur des finances publiques (DGFIP), d’inspecteur de la Direction Générale de la Concurrence, Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) ou encore d’inspecteur des douanes (DGDDI). Cette épreuve est également présente pour certains examens plus juridiques. C’est le cas, par exemple, pour l’examen d’accès au centre régional de formation professionnelle d’avocats (CRFPA). 

Déterminons le principe de cette dernière. Il s’agit de procéder dans un temps imparti à la rédaction d’une note de 4 à 6 pages permettant à partir d’un dossier documentaire de répondre à un sujet donné. Le fonds documentaire à disposition du candidat comporte plusieurs documents sur la thématique du sujet lui permettant de réaliser sa note. La note doit ainsi utiliser les documents à disposition et uniquement ces derniers. Il s’agit de faire preuve d’objectivité sans qu’à aucun moment l’opinion ou les connaissances personnelles du rédacteur n’apparaissent !

En ce sens, la note de synthèse se distingue de la dissertation qui fait appel aux connaissances du candidat. Une note de synthèse n’est pas non plus une note administrative dont l’objectif est d’apporter un éclairage interne à certains services administratifs. Enfin, elle s’écarte également de la note de proposition pour laquelle le candidat propose des idées et ne se contente pas de synthétiser un ensemble de documents en fonction d’un sujet.

B) Méthode de la note de synthèse spécifique au concours d'inspecteur des finances publiques

Méthode note de synthèse au concours d'inspecteur des finances publiques

Rédiger la note de synthèse au concours d’inspecteur des finances publiques fait appel à des exigences de fond et de forme et à de nombreuses compétences. La rédaction de Mon concours DGFIP a procédé au décryptage de cette épreuve en 7 étapes clés.

Étape 1/ Les compétences nécessaires

Nous avons ciblé 3 compétences primordiales pour une note réussie : la lisibilité, l’organisation et l’objectivité. 

En premier lieu, la lisibilité est essentielle. Entendons ce terme au sens large. Il ne s’agit pas seulement d’avoir une belle écriture soignée et une orthographe irréprochable mais, entre autres, d’éviter les lourdeurs, les répétitions, les expressions familières. L’ensemble de ces fautes donne directement au correcteur une mauvaise image de votre copie.

En second lieu, vous devez organiser vos idées. Cela passe notamment par une introduction et un plan clair permettant d’identifier les enjeux du sujet. Nous reviendrons là-dessus plus longuement.

Enfin, vous devez être objectif. Une note de synthèse dans laquelle un candidat exprime ses propres idées et convictions est subjective et correspond à une dissertation. Vous serez fortement pénalisé si c’est le cas dans la mesure où vous ne respectez pas la consigne.

Étape 2/ Les prérequis

Comment structurer sa rédaction afin qu’elle soit le plus claire possible ? Gardez à l’idée qu’une note de synthèse est une vraie construction intellectuelle. Vous devez faire en sorte que les idées du dossier soient développées clairement. 

•  Procédez par paragraphes, rien n’est plus douloureux pour un correcteur que de lire des blocs non espacés comprenant plusieurs idées. 

•  Faites un tri des documents composant le dossier documentaire par ordre d’importance eu égard au sujet donné et par thèmes. Par exemple, les articles de journaux d’un côté, les documents juridiques de l’autre.

•  Gérez votre temps. Chaque note de synthèse a un temps imparti. La spécificité du concours d’inspecteur des finances publiques réside dans le fait qu’elle s’accompagne d’une note de proposition. Le candidat à 4 heures pour traiter les deux exercices ce qui nécessite une parfaite maîtrise de son temps. Nous recommandons de consacrer trois heures pour la réalisation de la note de synthèse se décomposant ainsi : une heure pour la lecture du sujet, la classification des documents et la réalisation de l’introduction et du plan, une heure pour l’établissement de la première partie et une heure pour la réalisation de la seconde. Cet ordre de grandeur est indicatif. En effet, chaque candidat étant différent, certains auront besoin de plus de temps pour organiser leurs idées et d’autres au contraire pour rédiger.

Étape 3/ Lecture du sujet

La lecture du sujet est une étape cruciale de la note de synthèse. Vous le devinerez facilement, l’objectif est d’éviter le fameux « hors sujet ». Afin de ne pas tomber dans cet écueil, vous devez impérativement coller au sujet. La note de synthèse ne vous permet pas de divaguer sur un point compris dans les documents qui n’est pas en lien avec la consigne.

En conséquence, analysez le sujet. Il ne s’agit pas simplement de le lire. Faites ressortir une problématique de ce dernier, décryptez chaque terme afin d’être sûr de bien avoir cerné les attentes du correcteur. La lecture de certains sujets peut déjà vous donner une idée d’un plan à venir. 

Prenons l’exemple du sujet du concours 2020 :

Note de synthèse - sujet concours inspecteur des finances publiques 2020

Celui-ci fait état des enjeux de la biodiversité (I) et de sa problématique de financement (II). Inutile de faire dans l’originalité, le plan vous est donné.

Étape 4/ Lecture rapide puis approfondie du dossier documentaire

« Vous pouvez commencer à rédiger ». Cette phrase marque le début de l’épreuve de note de synthèse. Vous prenez le temps d’analyser le sujet et vous vous penchez sur le dossier documentaire. Faut-il pour autant lire chaque document dans le détail immédiatement ? Absolument pas. Dans un premier temps, analysez le sommaire et les différents documents qui le composent. Vous déterminerez leurs natures (doctrine, textes juridiques, journalistiques, tableaux…) et notamment leurs dates de parution. 

Dans un second temps, vous devez procéder au survol du dossier. Il s’agit simplement d’une première approche de ce dernier. Le but n’est pas de lire chaque document précisément mais d’effectuer une lecture rapide en ciblant les titres, les sous-titres, les phrases en gras ou en italique… C’est une compréhension rapide de chacun des documents. Cette première lecture va vous permettre d’affiner votre plan et de commencer à classer les éléments du dossier selon ce dernier.

Enfin, vous procéderez à la lecture approfondie des documents. Cette lecture plus aboutie vous permettra de vous assurer de la classification que vous aurez retenue et d’affiner votre plan.

Étape 5/ Rédaction de l’introduction

L’introduction constitue votre image de marque. Il ne s’agit pas simplement d’introduire le sujet mais bien de donner un avant-goût au correcteur du niveau de votre note. Réalisez une introduction négligée ou peu pertinente, illisible, avec des fautes d’orthographes et vous aurez de grandes chances d’avoir une note peu reluisante. L’introduction comporte quatre temps principaux : 

•  La phrase d’accroche. Cette phrase est essentielle dans la mesure ou elle lance votre note de synthèse. Elle peut consister en une citation ou un exemple chiffré permettant d’apporter un élément de contexte avec le sujet.

•  La contextualisation du sujet. L’objectif est d’exposer le contexte amenant à votre problématique (le questionnement du sujet).

•  La problématique. Il s’agit du questionnement principal de votre sujet. Cette dernière ne doit pas être à la forme interrogative dans le cadre de la note de synthèse au concours d’inspecteur des finances publiques.

•  L’annonce du plan. Ce plan doit répondre au sujet de la manière la plus précise possible. Celui-ci sera à revoir si, lors de sa détermination vous vous rendez compte que vous ne répondez qu’à une partie du sujet ou qu’il ne permet pas d’intégrer l’ensemble de la documentation. Votre plan doit également répondre à votre problématique qui n’est autre que la reformulation du questionnement proposé par le sujet.

Étape 6/ Rédiger la note de synthèse

La rédaction de la note doit permettre au correcteur de comprendre votre cheminement intellectuel : 

•  Organisez vos idées sous la forme I/ A) B) et II/ A) B).

•  Soignez vos titres. Ces derniers doivent répondre au sujet en structurant votre note. Vous devez faire en sorte que l’ensemble des documents intègrent une partie et une sous-partie. Plus la note est structurée, plus le correcteur apprécie et c’est un gage de lisibilité. Ayez des parties équilibrées, votre grand I/ ne peut faire deux pages alors que le grand II/ n’en fait qu’une cela dénote un manque de cohérence de la note ou un plan inadapté.

•  N’oubliez pas les annonces de plan. En effet, il est important d’annoncer chacune de vos parties et sous parties. C’est ce que l’on appelle communément les « chapeaux ».

•  Pensez à inclure l’ensemble des documents. Si certains documents n’apparaissent pas dans votre note, c’est qu’il y a un problème en termes de classification ou de compréhension du sujet. Il n’y a pas de documents qui sont présents dans le dossier sans être en lien avec le sujet. Assurez-vous donc de leur entière prise en compte dans votre rédaction.

Étape 7/ Éventuelle conclusion

Sur ce point il y a deux écoles. Certains vous diront que la conclusion permet de clore la note et d’apporter une ouverture au sujet. Nous ne sommes pas de cet avis. En matière de note de synthèse, la commande formulée par le sujet est précise. Une ouverture constitue donc soit un oubli du candidat dans la rédaction de sa note, soit une ouverture malvenue dans la mesure où elle représente un hors sujet

Quoiqu’il en soit, il convient de respecter scrupuleusement la consigne. Si une conclusion est demandée, procédez à cette dernière. Dans le cas contraire, nous vous recommandons d’éviter.

II/ Exemple de note de synthèse au concours d'inspecteur des finances publiques

A) Exemple corrigé de note de synthèse

exemple de note de synthèse concours inspecteur des finances publiques

Nous vous proposons un exemple d’introduction et d’annonce de plan basé sur le concours externe d’inspecteur des finances publiques 2016. En premier lieu, téléchargez la note en question :

1) Exemple d'introduction

En 1992, le traité de Maastricht a permis la création d’une union économique monétaire entre les Etats membres de l’Union européenne souhaitant et répondant aux critères permettant d’y adhérer.

Par la suite, les Etats membres vont alors instituer une monnaie unique – l’euro – et des institutions monétaires, dont la Banque centrale européenne. L’objectif principal de cette dernière est de maintenir les prix à un niveau stable.

En 2007, en réaction à la crise économique, les Etats membres de la zone euro et ses institutions se sont unis pour contrer les risques. La Banque centrale européenne a alors joué un rôle majeur en mettant en œuvre diverses politiques monétaires. 

La présente note a pour objet de présenter les modalités de création et de fonctionnement de l’union monétaire (I) ainsi que l’application de la politique monétaire au sein de la zone euro (II).

2) Décryptage de l’introduction

L’introduction ne doit être ni trop longue, ni trop courte. Dans l’idéal, l’introduction doit tenir sur la première page de votre devoir.

Phrase d’accroche

note de synthèse, phrase d'accroche
  • Document 1
  • La première phrase introduit le sujet. En l’espèce, le sujet portait sur la création de l’Union monétaire puis l’application de la politique monétaire. Il était donc possible d’introduire le sujet en parlant de l’acte fondateur de l’Union économique monétaire.
 
Contextualisation du sujet
contextualisation du sujet
  • Documents 1, 2 et 3
  • Ensuite, il est nécessaire de préciser davantage le sujet. Au cas d’espèce, parler de la mise en place de l’euro permettait d’introduire la notion de Banque centrale européenne et d’identifier ses objectifs.

Problématique
  • Documents 5, 6 et 7
  • Puis, il faut trouver une « problématique » à laquelle le plan permettra de répondre. A l’appui du fonds documentaire, il faut identifier les données qui permettront de compléter la note de synthèse. Cette phrase permet de préciser l’orientation du sujet.
 
Annonce de plan

En principe, l’énoncé indique le plan à suivre. Il convient alors de rédiger une phrase d’annonce de plan. Il est fortement déconseillé de faire un plan original. Si le plan est donné, il faut le suivre.

Il est rappelé qu’il est indispensable de structurer votre devoir. Celui-ci doit compter 2 parties chacune composée de 2 sous-parties. 

3) Exemple de plan en 2 parties et 2 sous-parties

I Les modalités de création et de fonctionnement de l’union monétaire

A/ La création d’une union monétaire par les Etats membres de l’Union européenne 

B/ L’organisation de l’union monétaire

L’objectif de cette partie est de présenter les modalités de création de l’union monétaire puis son fonctionnement. A la lecture des documents, il apparait que l’idée de créer une union économique et monétaire au niveau européen remonte aux années 1970. Pourtant, il faut attendre une trentaine d’années avant sa mise en place (A). Pour adhérer à l’union monétaire, les Etats doivent répondre à certains critères et adhérer à son mode de fonctionnement autour du système européen de banques centrales (B). 

II L’application de la politique monétaire au sein de la zone euro

A/ Les instruments conventionnels de la politique monétaire unique

B/ La politique monétaire face à la crise de 2007 : l’obligation de recourir à des instruments moins conventionnels dont le « quantitative easing »

Pour mettre en œuvre la politique monétaire au sein de la zone euro, la Banque centrale européenne dispose de nombreux instruments (recourir à l’analyse économique et monétaire ; opérations d’open-market…) (A). Néanmoins, face à la crise économique de 2007, les instruments conventionnels vont s’avérer insuffisants. L’union monétaire a été obligée de trouver de nouveaux outils tel que le « quantitative easing » (B).

B) Analyse des exigences du jury

Enfin, procédons à un topo relatif au concours externe IFIP 2020. Sur le site economie.gouv.fr : l’épreuve écrite n°1 consiste en la « rédaction d’une note de synthèse à partir d’un dossier relatif aux questions économiques et financières ». Cette note comporte un dossier d’un maximum de 25 pages. L’épreuve a un coefficient de 7 et toute note inférieure à 5/20 est éliminatoire.

Le rapport du jury de 2020 a fait état d’un total de 2792 candidats ayant composé sur 6222 inscrits. Par ailleurs, la moyenne s’établit à 9.07/20. Le tableau ci-après précise la répartition des notes des candidats : 

Note de synthèse - note des candidats

Seuls 157 candidats soit 5.62% d’entre eux ont obtenu une note supérieure à 15/20. C’est très peu et c’est dire si la méthode a une importance cruciale dans le cadre de cette épreuve. Qu’en est-il des exigences du jury ?
Le jury a tout d’abord relevé que peu de copies blanches lui sont parvenues. Toutefois les plans proposés ne permettaient pas de cerner la problématique du sujet. Le jury a également mis en évidence l’absence de problématique et de contextualisation du sujet dans les introductions. Par ailleurs, il a déploré l’orthographe, la grammaire et le style journalistique employé par les candidats. De plus, la plupart des candidats n’a pas pris suffisamment de hauteur sur le fonds documentaire. Ils se sont contentés de paraphraser les documents sans les agréger logiquement.

À noter : Nous ne traitons ici que de la méthode relative aux concours de la fonction publique et plus précisément à la note de synthèse au concours d’inspecteur des finances publiques. La note de proposition sera abordée dans un futur article compte tenu des spécificités de cette épreuve. 

Cependant de nombreuses règles relatives à ce type de note sont applicables pour les autres concours.

Laisser un commentaire

Mon concours DGFIP