Oral inspecteur finances publiques : présentation

Une bonne préparation à l’oral d’inspecteur des finances publiques (DGFIP) est nécessaire. En effet, ce concours est exigeant que vous le présentiez en interne ou en externe. Une bonne préparation est donc indispensable et cela passe par une connaissance des épreuves et des attentes du jury.

Mon concours DGFIP vous propose donc d’analyser cet oral et de vous aider dans votre préparation du concours pour 2022 à l’aune du rapport du jury 2020 et 2021.

1) Les épreuves d’admission de l’oral d’inspecteur des finances publiques

Deux épreuves orales composent l’admission du concours d’inspecteur des finances publiques. Il s’agit en premier lieu d’un entretien avec le jury permettant d’apprécier les motivations du candidat et sa capacité à devenir inspecteur. En second lieu, un oral d’option permet au jury d’apprécier la technicité du candidat dans sa matière.

a) L’entretien de motivation

L’entretien de motivation consiste en un oral de 30 minutes, coefficient 6. Il convient de noter que toute note inférieure à 5 est éliminatoire. Cet oral peut se diviser en deux temps. 

En effet, dans un premier temps le candidat effectue une présentation de 5 minutes maximum (il est primordial pour ce dernier de respecter la limite de temps fixé et donc ne pas dépasser le temps imparti).  Cette présentation permet au candidat de présenter son parcours universitaire mais pas uniquement ! Il doit en effet, présenter également ses expériences professionnelles et (certainement le point le plus important) ses motivations. Qu’entend-on par motivations ? L’objectif est d’indiquer clairement qu’est ce qui a poussé le candidat à rejoindre la DGFIP. En ce sens, les motivations doivent être suffisamment claires et précises car elles jouent sur l’intérêt du jury à recruter le candidat. Nous observerons en ce sens que pour le concours externe d’inspecteur DGFIP 2021 que le jury relève des motivations réelles, à quelques exceptions près.

Dans un second temps, le jury pose un certain nombre de questions en lien avec la présentation du candidat. Comprenez qu’il faut très intelligemment penser sa présentation puisque le jury se servira de votre parcours pour vous interroger. Toutefois, le jury peut s’autoriser certaines digressions et ne pas forcément rebondir sur vos expériences passées. C’est le cas notamment lorsque ce dernier vous pose des mises en situation. 

Une mise en situation ? De quoi s’agit-il ?

Derrière ce terme barbare se cache une explication relativement simple. Le but d’une mise en situation est très justement de vous « mettre en situation réelle ». Je m’explique. L’entretien de motivation de l’oral d’inspecteur des finances publiques a pour objectif de déterminer si vous feriez un bon inspecteur. Une mise en situation consiste donc à vous mettre en situation réelle et à apprécier votre faculté à réagir et plus généralement votre bon sens. 

À ce titre, il ne s’agit pas de se contenter de rendre compte à sa hiérarchie. Certes, il est important d’en référer systématiquement à son supérieur hiérarchique mais le jury attend également que vous proposiez des solutions opérationnelles. Gardez donc cela à l’esprit pour la préparation de votre oral du concours d’inspecteur des finances publiques pour 2022.

Passons maintenant à l’oral de spécialité !



b) L’oral de spécialité

Lorsque vous vous inscrivez au concours d’inspecteur des finances publiques, vous devez effectuer un choix d’option pour l’oral. Ce dernier est crucial, puisqu’en cas d’amission vous devrez présenter un exposé en effectuant un choix parmi deux sujets tirés au sort. 

L’oral de spécialité dure 20 minutes, ce qui peut paraître court et long à la fois. En effet, deux cas de figures peuvent se présenter. Vous ne maîtrisez pas votre sujet et l’oral devient un long et interminable calvaire puisque vous n’avez rien à dire. Au contraire, vous le maîtrisez sur le bout des doigts mais vous n’avez pas le temps de tout dire. Dans les deux cas de figures vous bénéficiez de 20 minutes de préparation afin de rédiger un plan que vous présenterez au jury. L’épreuve a un coefficient de 4 et toute note inférieure à 5 est éliminatoire. 

Vous l’aurez compris, il est nécessaire de maîtriser parfaitement le programme pour éviter de se retrouver « sec » sur le sujet choisi. En ce sens, vous trouverez ICI un lien vers le programme du concours.

Cet oral de spécialité est une épreuve technique et vous devrez effectuer une présentation d’une dizaine de minutes suivie de 10 minutes de questions. Structurez vos idées ! En effet, le jury apprécie ici les connaissances du candidat mais également sa capacité à organiser ses idées. Un plan est donc bienvenue. Mettez-vous à la place du jury ! Convenez qu’il y a peu de chances que vous appréciez un candidat qui balance des connaissances pêle-mêle sans les structurer.

En outre, même si cet oral est moins coefficienté que l’oral de motivation, il peut mettre fin à votre objectif de devenir inspecteur des finances publiques. Par conséquent, ne le négligez pas au profit de l’entretien de motivation.

2) Oral d’inspecteur des finances publiques 2022 : quelques statistiques

Statistiques rapport jury concours inspecteur dgfip 2021

Le rapport du jury 2021 présente certaines données chiffrées intéressantes à connaître concernant chacune des épreuves.

En premier lieu, pour l’entretien de motivation la moyenne du concours 2020 est de 11.21/20 contre 10.95 en 2019. Or, sur les 1295 participants du concours 2020, seul 396 ont eu plus de 12/20.

En 2021, ladite moyenne est de 10.97/20 et seulement 386 candidats sur 1404 ont une note supérieure ou égale à 12/20.

Une bonne note à cet entretien peut donc faire une différence considérable entre deux candidats. 

En outre, le jury relève le bon niveau global des candidats à l’épreuves. Ce niveau s’apprécie tant au niveau de l’expression orale que des connaissances minimales à avoir. Le jury relève également des entretiens structurés avec un temps imparti respecté. 

En revanche, concernant les mises en situation, le jury a déploré certaines difficultés pour les candidats. En effet, le jury a relevé des difficultés à prendre des décisions et, bien souvent, des positions managériales trop rigides. À ce manque de souplesse le jury ajoute des connaissances de l’environnement de la DGFIP approximatives … 

Comprenez bien qu’une erreur dans le cadre d’une mise en situation sera pardonnée plus facilement par le jury qu’un manque de connaissance du ministère et de la DGFIP. Consultez notre article sur la présentation de la DGFIP pour ne pas tomber dans cet écueil. 

En second lieu, concernant l’épreuve d’option, le jury a globalement relevé un manque de structure des exposés des candidats. Il convient de noter que ce manque de structure combiné à des connaissances approximatives est préjudiciable pour le jury.

Pour avoir une appréciation exhaustive par option je vous recommande de consulter le rapport du jury pour 2021. Ce dernier vous permettra de connaître par option les attentes précises de votre jury. Par ailleurs, si vous êtes suffisamment technique dans votre option, je vous conseille de prendre la même option à l’écrit et à l’oral. Cela facilitera vos révisions.

Laisser un commentaire

Mon concours DGFIP